Connect with us

Amphitéâtre - Lyon

Queen Symphonic, a Rock & Orchestra experience à Lyon

J’ai eu la chance mardi soir d’assister à une représentation de « Queen Symphonic, a rock & orchestra experience » à Lyon. Je vous raconte la soirée !

Deux actes, deux ambiances

Tout d’abord le lieu. L’amphithéâtre de Lyon, situé à la cité internationale, est un lieu moderne dans lequel j’ai déjà assisté à un concert de ce genre (avec pleins de violons). Queen Symphonic quant à eux, c’est 4 chanteurs anglais issus de la comédie musicale londonienne « We will rock you » (Jenna Lee-James, Jon Boydon, Rachael Wooding et Peter Eldridge) avec un groupe de rock et un orchestre symphonique qui reprennent les plus gros titres de Queen. Simple et efficace, sur le papier c’est très alléchant mais en réalité ce n’était pas transcendant. Deux heures de représentation divisée en deux parties, je vous explique !

Premier acte, c’est mou du genoux

Le show débute aux alentours de 18h20, les titres I want to Break Free, Under Pressure, Love of My Life s’enchaînent bien mais j’ai du mal avec les balances. C’était peut-être dû à ma position dans l’amphithéâtre mais les voix étaient trop hautes à mon goût.

Je venais voir un concert symphonique, je m’attendais donc à bien entendre les cordes, les cuivres, en résumé : à entendre un orchestre puissant. Et ce n’est malheureusement pas le cas, j’ai trouvé que le son n’était pas au rendez-vous malgré un lieu qui s’y prête parfaitement. J’ai bloqué pas mal de fois aussi sur le son de la guitare et sur le guitariste. La disto m’a fait penser à ce premier ampli 10W que tu utilises en répète, le son n’avait pour moi pas assez de « puissance » pour représenter le son de Queen. Le guitariste s’est avancé sur le devant de la scène sous un projo pour des solos de 5 secondes. C’était gênant.

Les 4 chanteurs se partagent les hits I Want It All, Fat Bottomed Girls (l’un de mes pref) avec chacun une signature vocale différente, c’est bien cool. J’ai cependant ressenti un air de comédie musicale et c’est encore une fois pas ce qui était annoncé sur le papier.

Deuxième acte, The Show Must Go On

Le show reprend à 19h30. Le deuxième acte bouge un peu plus avec les titres The Show Must Go On, Crazy little Thing Call Love, Don’t stop Me Now, Somebody To Love, Another One Bites the Dust etc. Les balances sont mieux gérées ou les titres sont plus adaptés, car j’entends mieux l’orchestre.

Petit bémol, le guitariste principal s’avance pour faire son solo, comme d’habitude : lumière sur lui, sauf que personne ne l’entend, les ingé l’ont coupé, pas de chance pour lui et pour le public. Il s’est heureusement rattrapé sur le prochain morceau.

En parlant de la régie, Jean Michel à peu près qui gère les lumières, doit absolument se calmer, j’ai été de nombreuses fois gêné par les projecteurs.

Le feu d’artifice qu’on aurait dû avoir avec le très attendu Bohemian Rhapsody, n’explose pas. Encore une fois, on ne profite pas de l’orchestre symphonique qui aurait dû nous procurer des frissons sur un tel morceau de Queen. Bien dommage.

Un rappel prévisible

Le concert se termine. Je calcule et je me dis « nan ils ne peuvent pas partir sans We Will Rock You« . En effet après 1 minute d’applaudissements (c’était quand même long), les musiciens reviennent sur scène pour le fameux titre. On a le droit à un bonus par We Are The Champions. Le public qui est resté assis les 3/4 du concert, s’est levé et danse lors de cette dernière partie. Habitué à des concerts plus « virulents », je trouve l’instant plus bon enfant et j’en profite aussi et je rejoins Janine, 70 ans, ma voisine de droite.

Queen Symphonic a soft rock and soft orchestra experience

Voilà ce que j’en retiendrai : le manque de puissance. Queen c’est la puissance et l’harmonie et je trouve que ce concert en a manqué. Cependant allez les voir ! ça vaut le coup mais ce n’est pas un coup de cœur, c’est plus un bon moment à passer entre amis pour reprendre en coeur les titres de Queen.

Je regrette d’être né l’année de la mort de Freddie Mercury, jamais je n’aurais la chance de connaitre un concert mythique de Queen. Vous me direz donc : « Mais Yann ils sont de nouveau en tournée avec Adam Lambert » chose à laquelle je vous répondrai « C’est incomparable » mais ça restera sans doute bien en live.

Parenthèse, j’ai vu qu’ils étaient en rumeur du HellFest. Là aussi je suis assez sceptique sur leur place dans le festival, alors qui sait peut-être que je verrai Queen en 2020.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

blomst blomst

Blomst – Le Garage punk Norvégien

Découvertes

Iron Maiden – Airbourne – Avatar – 11 Juillet 2020 à Paris la Défense Arena

Concerts

Metallica – Through the Never sur Arte le 01 Novembre 2019

Nouveautés

Amy Winehouse – Shepherd’s Bush Empire, 2007

Live

Les derniers articles

Facebook

Notre playlist

Connect
Recevoir la Newsletter

[mc4wp_form id="509"]